Vin
09 04 2020

PRIMEURS 2019

LE FLAMBLOYANT

« Ce millésime 2019, en conversion à l’agriculture biologique, s’est avéré plus facile à mener que 2018, millésime superbement abouti mais qui a suscité quelques inquiétudes.

Cette année, le merlot donne à notre vin une trame opulente et un fruit éclatant, tandis que nos cabernets francs lui apportent fraîcheur et tension. Nous avons privilégié des extractions délicates, pour préserver l’éclat et la pureté du fruit. L’élevage en barriques se poursuit, et le vin semble digérer les tannins du chêne sans que cela n’entame son éclat ni son équilibre. Même s’il est peut-être un peu tôt pour porter un jugement que l’avenir nuancerait nécessairement, je crois pouvoir dire à ce stade que 2019 fera partie des très grands millésimes de la propriété. Il a la profondeur, l’équilibre, la tension et l’énergie pour être un millésime d’une grande complexité, et un potentiel de garde propre aux plus grandes années. »     

 

Stéphanie de Boüard-Rivoal

« Il s’agit de mon 35ème millésime et plus on avance dans le temps, plus je me dis que l’on tient un grand millésime bordelais. C’est absolument certain. Personnellement, je pense qu’il pourrait être plus grand que notre 2018 »     

 

Hubert de Boüard de Laforest

Crédit photo Deepix

Pourtant, tout n’a pas été facile : des risques de gel en avril puis beaucoup de pluie. A partir de fin juin, la magie du soleil a opéré avec une période de sécheresse mais pas de grosses chaleurs à l’exception de 3 ou 4 journées entre 35 et 36 degrés ; mais les nuits étaient relativement fraîches permet- tant à la vigne de se reposer. La récolte a eu lieu dans des conditions idéales. Il faisait beau. Elle s’est étalée entre le 18 septembre et le 9 octobre pour les derniers rangs de cabernet franc. Un peu de pluie quelques jours avant le début des vendanges a été extrêmement bénéfique, permettant aux raisins d’être plus équilibrés, plus aérés, plus souples tout en gardant de la structure.

 

Retrouvez toutes les fiches techniques et commentaires de dégustation

Château Angélus, Carillon d'Angélus et N°3