Arts

La beauté sera comestible ou ne sera pas
Salvador Dali

Les arts plastiques

L'art pour inspiration

Le vin, comme l’art, partagent un univers empreint d’exigence et de passion. Toute œuvre commence par un élan d’inspiration, transforme l’ordinaire en une part de divin. Angélus, tout comme le tableau éponyme du peintre Jean-François Millet, exalte la réalité pour la hisser en beauté pure. Tous deux célèbrent ce moment de recueillement, où les volées de cloches, matin, midi et soir, rappelaient aux paysans d’arrêter leurs travaux pour se recueillir dans les champs. Tous deux célèbrent aussi la force d’un terroir, le fier labeur et la beauté simple de la vie.

Benoit Maire

Cette recherche intense d’émotion et de créativité a amené le domaine à accueillir des expositions depuis de nombreuses années : Pierre de Berroeta, Zvy Mihlstein, Jacques Germain, Michel Pourteyron, Benoît Maire… Angélus célèbre l’art avec passion.

Une réputation de star, un physique de cinéma

Le cinéma

Angélus et le 7ème art

La bouteille d’Angélus apparait au cinéma, élément de distinction et de raffinement. Sa singularité et ce qu’évoque son nom ont su séduire les réalisateurs de grands films : Casino Royale, où elle est choisie par James Bond pour une rencontre décisive, la Môme, Dialogue avec mon jardinier, l’Immortel… Angélus figure dans plus de trente films français et internationaux. « Personnage » central des belles rencontres, des moments d’amitié et de partage, il est une des valeurs fortes que le public aime trouver au cinéma. Quel que soit le scénario, dans les vignes ou sur les plateaux, c’est toujours une parcelle d’éternité que l’on déguste… même si elle ne dure qu’un instant !

Angélus vu par quelques personnalités
la musique commence là où la parole est impuissante à exprimer
Claude Debussy

Musique

Symphonies à Angélus

Rendez-vous emblématiques, « Les Grandes Heures de Saint-Emilion » rassemblent chaque année des artistes de musique classique de renom international. C’est dans l’intimité de ses chais, au cours du mois de septembre, qu’Angélus propose ses concerts suivis de dégustations, revisitant les grands airs du répertoire classique, baroque ou moderne.

Un cadre feutré, une scène éphémère… les « Grandes Heures » à Angélus ont fait vibrer les cordes du stradivarius de Janine Jansen ou du virtuose Maxim Vengerov. Cette année, le violoncelle de Gautier Capuçon est attendu aux côtés notamment du quatuor à cordes Ebene… Un accord « musique et vin » parfait, qui rappelle que derrière la spontanéité d’une interprétation ou l’élaboration d’un grand vin, se cachent des heures de travail pour sublimer chaque note, qu’elle soit musicale ou aromatique.

Janine Jansen 13-15 Two Part Inventions No. 13
/ 01:57
RONNIE KOLE Silent Night
/ 01:49
Maxime Vengerov 3-15 Csárdás
/ 06:08

Voir toutes nos actualités artistiques