Vidéos

ANGÉLUS
Angélus vendanges 2015
Angélus Le rayonnant

Derniers ajouts photos

Portraits

Hubert de Boüard de Laforest

Né en 1956 à Saint-Emilion, Hubert de Boüard de Laforest grandit à Angélus, au rythme du travail dans le vignoble et dans les chais. Très vite il se destine à suivre les traces des 6 générations qui l’ont précédé sur cette propriété.

Diplômé de la Faculté d’œnologie de Bordeaux, fier d’avoir été l’élève d’Emile Peynaud, il quitte quelques temps Saint-Emilion pour découvrir d’autres vignobles et techniques dont il tirera de nombreuses idées. De retour sur la propriété en 1980, il conforte ses connaissances en participant à tous les travaux de la vigne et du chai, jusqu’à prendre la direction d’Angélus en 1985. Ses expériences passées, notamment en Bourgogne, et réflexions l’amènent à mettre en place des techniques viticoles et vinicoles jusque-là inconnues à Saint-Emilion.

La même année, il achète le Château de Francs en Côtes de Francs.

De viticulteur précurseur à homme public, il n’y avait qu’un pas qu’Hubert de Boüard de Laforest franchit pour suivre ses convictions, en participant de façon active à la vie de l’appellation et de Bordeaux :

- Vice-Président du Syndicat Viticole de Saint-Emilion de 1991 à 1999,
- Vice-Président de l’Union des Grands Crus, Président de l’Association des Grands Crus Classés de 1990 à 1996,
- Président du Syndicat Viticole de Saint-Emilion
de 1999 à 2008, Président du Comité Régional de l’INAO et Membre du Comité National de l’INAO,
- Premier Jurat de Saint-Emilion depuis 2011,
- Grand Maître du Grand Conseil du Vin de Bordeaux depuis 2013.

Après des années de travail sans relâche, tant sur le plan de la technique que de la communication, Hubert de Boüard de Laforest voit ses efforts récompensés quand en 1996, Château Angélus accède au rang mérité de Premier Grand Cru Classé, puis en 2012 à celui de Premier Grand Cru Classé « A ».

Sa passion pour ce métier de vigneron le pousse à explorer d’autres terroirs. Ainsi, il devient consultant à Massaya au Liban (de 97 à 2003), achète La Fleur de Boüard à Lalande de Pomerol en 1998, puis plus tard Anwilka en Afrique du Sud. Son activité de consultant est aujourd’hui très développée en France (Saint- Emilion, Pomerol, Médoc...), mais aussi en Espagne, au Portugal, en Thaïlande, au Liban et en Afrique du Sud.


Jean-Bernard Grenié

Jean-Bernard Grenié est né le 17 mai 1950 à Bordeaux. Il est marié à Hélène de Boüard de Laforest, avec laquelle il a trois enfants Pierre, Thierry et Paul-Louis.

Economiste de formation, il obtient une licence en sciences-économiques de la faculté de Droit & Sciences Economiques de l’Université de Bordeaux en 1972. Puis, le diplôme de l’Institut d’Administration des Entreprises (I.A.E.) de Bordeaux en 1973. Il se porte volontaire du Service National de la Coopération en Mauritanie de 1975 à 1977. En 1984, il entre dans l’univers du vin, chez un négociant de Libourne. Puis il rejoint Angélus en 1987 dont il est membre du Directoire.

En 2006 il reprend l’exploitation du Château Daugay avec son épouse Hélène de Boüard-Grenié.


Stéphanie de Boüard-Rivoal

« Nous ne sommes que les dépositaires d’une histoire qui nous précède et qui nous survivra et, à ce titre, notre rôle est d’en assurer la pérennité dans les meilleures conditions qu’il nous sera permis d’obtenir. »

Née en 1982 à Bordeaux, Stéphanie de Boüard-Rivoal a grandi à Saint-Emilion. Diplômée de la faculté d’économie de Bordeaux et de l’ESCP-EAP, elle démarre sa carrière à Londres en banque privée pour la banque UBS jusqu’en 2009 avant de rejoindre la prestigieuse banque suisse Pictet, toujours dans le domaine de la gestion privée.

À ce moment là déjà, elle organise régulièrement des dégustations et dîners à Londres autour de Château Angélus tant les sollicitations de la part d’amateurs avisés notamment du monde de la finance aussi bien que de marchands de vins anglais ou restaurants étoilés sont fréquentes.

En 2009, Stéphanie de Boüard-Rivoal devient membre du conseil de surveillance d’Angélus. Elle est à ce titre directement impliquée dans la gestion du domaine. En tant que membre de la huitième génération de la famille de Boüard de Laforest, elle s’attache à maintenir le niveau d’excellence des vins et de l’image de la propriété à travers le monde et prend une part active à la promotion d’Angélus.

En 2011, Stéphanie de Boüard-Rivoal obtient le diplôme international “Advanced Certificate” délivré par le prestigieux institut WSET (Wine Spirit Education Trust) à Londres. Ce programme lui permet d’étendre ses connaissances viticoles et de découvrir plus en détail les autres régions viticoles du monde.

En début d’année 2012, son père Hubert de Boüard de Laforest et son oncle Jean-Bernard Grenié lui demandent de les rejoindre pour diriger Angélus. Ainsi Stéphanie de Boüard-Rivoal quitte la banque Pictet et se consacre désormais exclusivement aux activités professionnelles familiales en devenant Directrice Générale Adjointe d’Angélus.

En 2013, elle réalise l’acquisition du Logis de la Cadène et constitue une nouvelle équipe dirigée par le jeune et talentueux chef Alexandre Baumard.


Thierry Grenié-de Boüard

Né en 1987 à Libourne, Thierry Grenié de Boüard a grandi à Saint-Emilion sur le domaine familial. Il est diplômé en affaires internationales de l’Université de Hull en Grande Bretagne, titulaire d’un Master en management de la EBS Universität de Wiesbaden en Allemagne et d’un Master II en marketing de Kedge (Bordeaux).

Son parcours professionnel le conduit ensuite de Berry Bros en Angleterre à McWilliam’s Wines Group en Australie où il a passé près d’un an avant de rejoindre Hawesko en Allemagne. Pour son dernier poste, il était acheteur vin basé à Berlin pour Wine in Black, l’un des acteurs internet les plus dynamiques du secteur. Après des études en management et marketing qui l'ont amené d’Angleterre en Allemagne en passant par l’Australie, Thierry Grenié-de Boüard a multiplié les expériences à l’international dans le commerce du vin.

En parallèle, il a également participé aux vinifications de Château Angélus et de Klein Constantia. Thierry Grenié-de Boüard, membre du Conseil de Surveillance d’Angélus depuis 2014, se consacre désormais exclusivement aux activités professionnelles familiales.